arrow

guggen part

Accueil

bienvenue

Guggen des Part'a Botson

L'idée était un peu osée quand on sait que le terrain était déjà occupé par les deux fanfares villageoises. Faisant fi des difficultés, ils se lancèrent dans l'aventure qui n'était pas gagnée d'avance et redonnèrent aux festivités orseraines leur titre de noblesse. Pour leur première sortie carnavalesque dans leur fief natal, les Part à botson encore frêles s'appuyèrent sur le soutien de nombreux membres des fanfares locales et grâce à l'aide du défunt groupe "Li Reteule" disposèrent d'instruments de musique à la hauteur de leur jeune ambition.

Après le carnaval 2003 les membres des "Part à botson", en accord avec le comité central du carnaval avec qui ils gardent des liens privilégiés, décidèrent de voler de leurs propres ailes en se constituant en société indépendante. Un comité composé de membres de la guggen s'est formé afin de répondre au besoin de la nouvelle société. Un objectif à réaliser avant tout : relever le niveau musical de la guggen qui souffrait du départ des musiciens de fanfare et de la fréquentation trop faible aux répétitions. Aujourd'hui, la société forte d'une cinquantaine de membres est consciente des progrès qu'elle a encore à faire, mais peut compter sur l'appui solide de ses parrains et de son chaleureux public.

Pourquoi aime-t-on la Guggenmusic ?

Si vous broyez du noir, il n’y a pas mieux que la guggenmusic. Cette musique ne manquera pas de vous faire plaisir. Le son des cuivres, et même des percussions n’est pas du goût de tous. D’ailleurs, certaines personnes a l'ouïe particulièrement fine n'hésitent pas à la qualifier de chahut. Mais pourquoi est-elle aussi populaire ? Il faut étudier la question sous deux angles. Celui des spectateurs et celui des musiciens eux-mêmes.

Pour les musiciens : le plaisir de joueur ensemble

Quand on consulte les sites de groupes de guggenmusic, on se rend compte que beaucoup d’entre eux prennent tout le monde. Nul besoin d’être sorti d’un conservatoire pour intégrer le groupe. Il n’est même pas nécessaire de savoir jouer. Il suffit juste d’avoir envie d’en faire partie. Résultat, tous les membres des groupes de guggenmusic sont des personnes motivées et passionnées.

Tout dans un groupe de guggenmusic poussent les adhérents à se sentir comme un seul être. Les répétitions ? Peut-être ! Les mélodies choisies ? Certainement ! Bien qu’on en trouve, rare sont les groupes qui interprètent leurs propres mélodies. Dans la quasi-totalité des cas, il s’agit de chansons qui plaisent aux membres du groupe. Cela signifie que chacun apporte d’une certainement manière sa pierre à l’édifice. Inutile de parler des costumes loufoques et rigolos qui doivent à coup sur être conçus dans une ambiance particulièrement joyeuse.

Les groupes de guggenmusic sont un peu comme des équipes de sport amateurs. Ils sont ensemble pour s’amuser et prennent autant de plaisir que certains à la vue d’une sex Zurich scène. Il n’est donc pas surprenant que de plus en plus de groupes apparaissent. C’est un moyen comme un autre de faire passer le stress quotidien dans la bonne humeur.

Pour les auditeurs, la joie de s’éclater sans contrainte

La Guggenmusic est l’expression musicale de la joie de vivre. On peut être tenté de dire que toutes les musiques apportent les mêmes sensations, mais ce n’est pas vraiment le cas. On peut diviser tous les rythmes musicaux en deux catégories. Ceux qui donnent envie de danser et juste de se détendre les nerfs. Ceux qui apaisent l’esprit. La guggenmusic donne une forte décharge d'adrénaline. L'appréciation de la musique est purement subjective, mais la guggen ne laisse absolument personne indifférent. Les enfants apprécieront à coup sur l’accoutrement loufoque et à la limite théâtrale des fanfares guggen. Les têtes de clowns, de diablotins, de monstres, des robes et des tenues bariolées, il ne s’agit là que d’une partie des déguisements des fanfares guggen. Ce sont toujours des tenues à la fois amusantes et attrayantes. De quoi réjouir les petits et les grands.

Le rythme enjoué des mélodies a aussi le même effet, tant sur les petits que les grands. Cependant, en y regardant de plus près, on peut affirmer que ce n’est pas tant la musique que la sensation d’insouciance et de liberté qui rend les adultes heureux. Notre vie quotidienne est extrêmement stressante. Pourquoi aime-t-on la guggenmusic ? Certainement parce qu’elle nous donne l’incroyable sensation de vivre à pleins poumons. En assistant à un festival avec de la Guggenmusic, on profite tout simplement des joies simples qu’offrent l’existence. Il y a peu de chance que la majorité accepte de s’en priver.